Test de paternité : comment ça se passe ?

Le test de paternité est une analyse qui permet de savoir et de confirmer s’il y a une filiation entre un supposé parent et un enfant. L’analyse se base sur les empreintes génétiques des deux personnes par comparaison d’ADN.

Les raisons qui peuvent vous pousser à réaliser ce type de test

De manière légale, le test de paternité peut être demandé par le père si celui-ci a des doutes sur la filiation d’un enfant que sa partenaire affirme être de lui. Le test peut également être demandé par la mère pour obliger le père qui refuse d’accepter qu’il soit le père d’un enfant à prendre ses responsabilités. Pour lever le doute, le juge peut demander à ce qu’un test de paternité soit effectué. Un enfant, même s’il est déjà adulte, peut aussi demander un test de paternité afin de retrouver son père biologique. C’est souvent le cas si l’enfant a été adopté ou que la mère n’a pas voulu faire connaitre le père biologique durant l’enfance de la personne. Mais dans ce cas, le présumé père doit être consentant à réaliser le test. Il ne doit en aucun cas être forcé. Il est aussi possible qu’un juge prononce un jugement pour réaliser un test ADN afin de justifier qu’une personne est le père d’un enfant, au moment d’une procédure de divorce. Les résultats peuvent en effet, impacter sur les jugements de prise en charge de l’enfant (garde de l’enfant, obligation légale du père envers l’enfant, etc.). Enfin, on peut également faire ce test dans le cas d’une procédure de succession ou d’immigration.

Comment le test est-il fait ?

Après le jugement émanant du tribunal, le présumé père et l’enfant doivent se rapprocher d’un laboratoire spécialisé dans ce type de test. Cela peut se faire en ligne ou dans un laboratoire physique. Si vous optez pour un laboratoire en ligne, il vous suffit de commander un kit de test sur Pro-Paternité. Pour effectuer le prélèvement d’ADN, il faut frotter énergiquement l’écouvillon sur la partie interne de la joue du père et de l’enfant. La salive et les cellules recueillies vont permettre aux laborantins de comparer les ADN des personnes concernées. Ce type de test est fiable à 99.99 %. Si les empreintes génétiques se ressemblent, le père et l’enfant ont bien des liens de filiation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *