Comment bien choisir un lecteur de glycémie ?

Un glucomètre, ou encore lecteur de glycémie est un appareil qui sert à prendre la mesure du taux de glucose contenu dans le sang. Chez les personnes souffrant de diabète, il permet de suivre l’évolution de la glycémie et de réguler la prise d’insuline. Ce dispositif s’utilise généralement avec des bandelettes réactives afin de recueillir les gouttes de sang. Si vous souhaitez choisir un lecteur de glycémie, les prochaines lignes sont pour vous.

Comprendre les différentes modes d’utilisation des glucomètres

Il existe trois types de lecteur de glycémie. Pour les modèles invasifs, il faut prélever le sang avec un autopiqueur, des bandelettes réactives et des lancettes. Ils sont vendus en kit pour tout premier achat. Cela dit, il faudra renouveler les lancettes et les bandelettes en pharmacie. Ce modèle semble le plus précis du marché. Quant aux non invasifs, ils sont dotés de plusieurs systèmes de mesure. Ces capteurs physico-chimiques doivent être en contact avec le bras du patient. Cependant, il faut souligner qu’ils ont des problèmes de décollement. Puis, le Continuous Glucose Monitoring est capable de prendre des mesures en continu grâce à son capteur implantable. Sachez que la personne porte ainsi l’appareil sur lui pendant une longue période.

Quels sont les critères pour acheter un lecteur de glycémie ?

Tout d’abord, il faut adapter votre choix selon vos besoins. Prenez compte de tous les facteurs possibles comme l’utilisation, le transport ou encore les mesures affichées. Assurez-vous que l’interface de glycomètre est intuitive. Certains lecteurs possèdent un écran tactile. Veillez à ce que le transport soit facile. C’est surtout important si le patient doit prendre seul sa mesure partout et à tout moment. A ce titre, optez pour un modèle plus léger. Puis, il existe quelques unités de mesure de la glycémie proposés par les différents modèles. Le lecteur affiche notamment les résultats en g/l, mmol/l ou mg/dl, ce qui pourra induire la personne en erreur car il faudra convertir les mg/dl ou mmol/l en g/l. Pour les bandelettes à puce ou code, il faut s’assurer que le lecteur s’adapte parfaitement à la bandelette. Cela signifie que les deux codes doivent bien correspondre pour éviter d’avoir des résultats erronés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *