La manifestation des crises d’asthme

L’asthme s’agit d’une maladie inflammatoire des poumons qui touche les voies aériennes inférieurs, particulièrement les bronchioles, impliquant des difficultés respiratoires graves.

· Les facteurs déclencheurs de la crise d’asthme

La prise de certains médicaments, l’allergie, une manifestation infectieuse peuvent déclencher la crise d’asthme selon les hypothèses. L’exercice physique prolongé et successif contribue aussi favorablement à la manifestation de la crise d’asthme en accélérant le rythme cardiaque de l’asthmatique. Généralement, les crises d’asthme sont favorisées et déclenché par des allergènes que le patient peut identifier en se référant à son alimentation de la veille de la crise et la fréquence de sa manifestation.

· Identification de la crise d’asthme

La crise d’asthme se manifeste dans un premiers temps par des difficultés respiratoires avec un intervalle d’expiration longue. Un sifflement accompagne l’expiration et le patient est souvent victime d’angoisse et d’agitation lors de la crise. Le malade évoque également une difficulté à tousser, et à parler au moment de la manifestation.

· Les traitements d’urgence au moment de la crise d’asthme

L’asthmatique est tenu à jouir d’une éducation relative à sa maladie et acquérant des mesures à prendre en cas de crise. Le traitement médical de la crise d’asthme s’agit de solution qui contribue à la dilatation des bronches en soulageant les symptômes de façon instantanée. Comme le cas de l’inhalateur. Si le patient ne dispose pas de traitement médical, ce qui est le cas dans les premières crises, il faut le faire prendre une position qui lui semble le mieux confortable, en position assise de préférence. Il est conseillé de ne pas évoquer des signes de panique devant une personne victime de la crise d’asthme, et il ne faut en aucun cas donner un médicament à ce dernier sans prescription médical.

· Les risques et les complications de la crise d’asthme

Si la victime ne sait se prendre en main, ou si personne ne peut courir à son aide rapidement au moment de la crise, les risques peuvent être vitaux pour l’asthmatique. En effet, des risques de suffocation, dues aux difficultés respiratoires sont à prévoir si le patient n’est pas pris en charge dans l’immédiat. Ce phénomène peut causer un arrêt respiratoire brusque qui pourra être difficilement rétablie jusqu’à causer la mort. La plus part du temps, les asthmatiques ont conscience des risques et des traitements qu’ils doivent suivre dès que leurs maladies sont détectées. Ils disposent de moyens. Personnels qu’ils utilisent avec indépendance comme les bronchodilateurs. Si l’asthmatique connaît bien sa maladie et son état de santé, il ne court pas de risque grave en prenant des dispositions précoces avant l’apparition des crises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *