Comment bien prendre soin de votre prostate ?

La maladie de la prostate ne concerne que les hommes. Cependant, plusieurs d’entre eux trouvent ce sujet tabou que parfois, ils ne prennent soin de cette glande qu’une fois qu’ils ont vraiment des soucis à ce niveau. Cependant, si on ne prend pas soin de ce glande, dès le plus jeune âge, il est possible qu’il enfle et devienne douloureux au fil des âges, et surtout, à partir de la soixantaine. Comme symptômes dans ce cas, le malade aura de la difficulté à uriner et pourra même avoir des signes de détérioration cellulaire, provoquant des cas de cancer. Pour éviter ces désagréments, voici quelques conseils pour bien prendre soin de votre prostate.

Prenez grand soin de votre corps

Quand on dit « prendre soin de son corps », il s’agit tout d’abord de toujours faire du sport. L’objectif ici, c’est d’éviter que de la graisse se forme et s’accumule au niveau du ventre et des pommes d’amour. Cela peut en effet, causer des désordres dans l’organisme d’une personne. Avoir trop de graisse abdominale peut aussi, engendrer de l’hypertension, et des soucis au niveau de la prostate. La graisse qui s’accumule va réduire la production de testostérone, et même, transformer ce qui reste en œstrogène. Cette hormone féminine va alors, provoquer l’augmentation du volume de la prostate si elle est présente en trop grande quantité dans l’organisme de l’homme. Pour éviter ce désagrément dans ce cas, il est recommandé de faire au moins 3 h de sports par semaine, même si c’est seulement pour un peu de jogging le matin ou même de la marche à pieds. Ensuite, prendre soin de son corps nécessite aussi quelques contrôles et suivis sanitaire chez un médecin. Dès que vous vous approchez de la cinquantaine, il est essentiel de mesurer le taux de PSA (antigène prostatique spécifique) dans votre prostate. Cette substance doit toujours être d’un indice inférieur à 1. Au-delà de cette référence, il est possible que vous développiez des risques de cancer et qu’il sera nécessaire de contrôler le niveau d’augmentation de la PSA, chaque année. Par ailleurs, il est aussi primordial que durant ces suivis et les contrôles effectués par votre médecin, il vous fasse une touchée rectale ou des analyses sanguines. Cela permet également de voir le volume de votre prostate. Autrement, si vous n’avez pas envie de passer par ces méthodes, il est aussi possible que votre médecin traitant vous fasse répondre à des questions à travers l’enquête IPSS ou international prostate symptom score.

Les comportements à avoir au quotidien

Si tels sont les conseils pour prendre soin de votre corps, il est nécessaire également de suivre les bons comportements hygiéniques au quotidien. Pour éviter de prendre du gras au niveau de l’abdomen dans ce cas, il est recommandé de mesurer de temps le tour de votre taille. Si vous avez un ventre assez volumineux, sachez qu’il y a aussi des risques que votre prostate ait pris du poids. Idéalement, le tour de votre taille doit faire un maximum de 1.02 m. Autrement, vous devez vous dire qu’il est nécessaire de faire un peu de régime et du sport. Il est également possible que vous ressentiez de plus en plus des envies d’aller uriner. Cela est dû à l’augmentation du volume de votre prostate qui va gêner la vessie et augmenter le rythme d’envie d’uriner. Afin de limiter cela, éviter autant que possible les boissons comme le thé ou le café, qui sont catégorisés dans la liste des boissons diurétiques. Concernant l’alimentation, il est conseillé de réduire, voire, bannir, la graisse animale de vos repas. Si vous avez déjà une prostate qui commence à gonfler, la graisse animale va favoriser son augmentation de volume et la détérioration des cellules. Ce qui accélèrera le risque d’avoir un cancer de la prostate. Il en sera de même pour les produits à base de lait. Là aussi, les risques d’avoir un cancer de la prostate sont évidents étant donné que les produits laitiers sont riches en calcium. Pour compenser les manques, préférez les aliments qui sont riches en oméga 3. Consommer du poisson peut alors, réduire les risques de cancer surtout si vous prenez du saumon, de la truite, ou encore des anchois, à raison de 3 prises par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *