L’accouchement

Nous avions pensé à ce charmant sujet lors de la naissance des jumeaux de Monaco, auxquels nous voulions d’ailleurs le dédier. Mais Albert et Charlène n’ont pas été les seuls à choisir le 7 janvier pour passer sous le feu des projecteurs. Voilà pourquoi ce billet n’arrive que maintenant et que nous avons finalement choisi de le dédier à la vie.

Les bases

Ne perdons pas trop de temps avec celles de l’accouchement. Les femmes mettent bas depuis la nuit des temps ! Vous n’avez qu’à regarder un documentaire sur les primates pour imaginer comment elles procédaient avant l’antiquité.

Avec la civilisation, les femmes apprennent à gérer ce grand jour. Elles s’installent dans la pièce principale du foyer, en général chauffée par une cheminée, ou dans l’étable. Ce lieu très biblique a un double intérêt : grâce aux animaux il y fait chaud et la paille y est facile à changer (yeurk).
Les hommes sont en général exclus de la baby party. Le père aide parfois le têtard à trouver la sortie en le mettant dans la bonne position. Dans certaines régions, il l’enveloppe dès sa naissance dans sa chemise toute chaude.

Bref, une fois la future mère calée sur une table, une chaise ou un lit de fortune, une fois les fenêtres fermées pour empêcher les mauvais esprits d’entrer, on passe à l’action…

accouchementDEF4
L’hôpital doit faire beaucoup de progrès pour que les femmes lui fassent enfin confiance. Il faut dire que seules les pauvresses s’y rendent, la plupart des pondeuses préférant se rendre chez une sage-femme ou payer – quand elles le peuvent – les services d’un accoucheur à domicile.

Il faut attendre les années 20 (oui, 1920, c’était hier !) pour que les bâtiments médicaux fassent peau neuve. Une des plus vielles maisons de naissance, la maternité de Port-Royal à Paris, se dote à cette époque d’une maison d’accouchement avec cabinets de gynéco et de puériculture, labo, centre de donneuses de lait, dispensaire anti-syphilitique et espace isolé pour les tuberculeuses. Ouf !

Dans les années 30 une importante chute des naissances inquiète tant le gouvernement qu’il décide de soutenir financièrement les salariées les plus fauchées en leur versant la moitié de leur salaire pendant 12 semaines. Avec des allocations mensuelles d’allaitement. La naissance devient un acte patriotique !

Dans les années 70 sont créés les centres de planification et d’éducation familiale. Puis, enfin, en 1975, la loi Veil est votée. Toutes ces avancées font qu’aujourd’hui les femmes peuvent vivre une grossesse désirée, entourées de pros top niveaux et de soins aux petits oignons.

plus-trash


Défonce moi chéri !

dodo
Et la douleur, dans tout ça ?! Pour tenter de la calmer les femmes ont bu tout au long des siècles des litres de lait de pavot quand ce n’était pas des tonneaux de rhum. C’est en 1840 que les premiers anesthésiants de qualité, comme la morphine, apparaissent et sont utilisés par les accoucheurs. En 1853, la reine Victoria fait partie des premières patientes shootées au chloroforme lors de la naissance du prince Léopold. Cette technique est alors dite « à la reine », c’est d’un chic ! Mais si les Rosbeefs sont friands du chloroforme, les Frogs le boudent, arguant certains effets secondaires, comme l’inertie utérine.

pie12
Les Françaises ont donc continué à serrer les dents pendant une centaine d’années. Dans les années 50 le docteur Lamaze, s’inspirant des recherches de médecins soviétiques disciples de Pavlov, met au point une technique d’accouchement sans douleur. Comme d’hab, ce progrès est freiné par les attachés à la tradition, en particulier à la tradition biblique qui veut que la femme accouche dans la douleur. Il a fallu attendre 1956 et le soutien du pape Pie 12 pour que cette pratique se généralise enfin.

Bien qu’apparue dans les années 20, la salutaire péridurale ne se développe qu’à partir des années 60-70. Plus de 50 ans pour que les habituels médecins récalcitrants (généralement des hommes…) entendent enfin le désir de milliers de mères de pondre en douceur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.