Comptines licencieuses

enfant
Mères et pères, vous venez d’être fêtés et vous avez sûrement été bien gâtés… mais il est temps maintenant de reprendre votre place et de vous occuper de vos enfants… en leur chantant de belles comptines, par exemple.
Prenez garde toutefois, ces charmantes chansonnettes sont loin d’être aussi gentillettes qu’elles en ont l’air. Si vous croyez qu’on parle vraiment de blancs moutons, de beaux lauriers et de chatons croquignolets, vous êtes aussi naïfs que vos loupiots.

Vous doutez ? Et pourtant ! Quand elles ont été écrites ces ritournelles n’avaient pas le même sens qu’aujourd’hui. Prenez par exemple Au clair de la lune. Vous croyez qu’il s’agit d’un gentil garçon à la recherche d’une plume et de lumière ? Et bien sachez que « battre le briquet » signifiait « s’envoyer en l’air » et que « l’aimable Lubin » du 3ème couplet était un moine dépravé du 16ème siècle… vous croyez toujours qu’il ne se passe rien quand, dans le quatrième couplet, « la porte sur eux se ferma » ?…

Ah ! Vous commencez à être intéressés… lisez donc la suite, vous allez être surpris !

HComptines-enfants
Petites précisions pour Nous n’irons plus aux bois :
– deux clans se disputent son origine. Pour certains ce ne serait pas sous Louis 14 mais sous Saint Louis que ce texte aurait été pondu (toujours pour le même motif : avoir rasé les bicoques des gentilles demoiselles) ;
– la favorite de Louis 15, Madame de Pompadour, aurait fait évoluer ce texte pour en faire une ronde lors du Noël de 1753.


Alors ?! Toujours tentés de fredonner ces charmantes ritournelles ? Notez qu’il vous sera difficile de ne pas tomber dans le trash puisque Le petit navire parle de cannibalisme, La pêche aux moules de viol et que beaucoup de rengaines prédisent une mort certaine aux enfants qui n’obéiront pas à leurs parents. De vraies mélodies du bonheur…

plus-trash


XXX ?

chat-formage
Vous en voulez plus, évidemment, éternels gourmands d’histoires savoureuses. Voici donc deux autres truculentes précisions :

– La phrase Il court il court le furet est une superbe contrepèterie. Cette chanson a un tout autre sens quand on met certaines lettres à leur juste place. « Il est passé par ici, il repassera par là … le furet du bois Mesdames »… Cochon, va !

– Dans Il était une Bergère , « laisser le chat aller au fromage » signifiait en ancien français « perdre sa virginité avant le mariage ». On comprend mieux pourquoi, en pénitence du meurtre du chaton, le curé demande un baiser à la bergère… qui ne pense qu’à recommencer ! Coquine, va !







– Généralités
Dico des injures oubliées – Librio
LA CHANSON PAILLARDE – épisode 1 : innocentes chansons
– Jean Petit qui danse
Agoravox – Jean petit qui danse : une chanson pour enfant, qui ne devrait pas l’être…
– Nous n’irons plus aux bois
Le Point – Versailles classé X
Bindset – Louis 14
– Il pleut il pleut bergère
RTBF – « Il pleut, il pleut bergère », chanson révolutionnaire
– À la claire fontaine
CNDP – Aux origines de « À la claire fontaine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.